Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 23:01

Juste quelques lignes pour se souvenir qu'en 1964, Monsieur FERRAT a découvert mon département, et n'en est plus reparti. J'ai eu la chance de le rencontrer en 1971, il avait donné un "coup de main" à mon beau frère musicien professionnel.

Plusieurs fois je l'ai croisé lors de spectacles au théatre de Privas, où il venait sans bruit... je me souviens de lui, avec son blouson de daim marron...  beaucoup de respect, personne ne l'importunait, il était là en spectateur.

Cet homme nous a laissé tellement de belles chansons qu'on ne peut pas l'oublier, ni l'aimer, même si on n'a pas toujours partagé toutes ses idées à certains moments de sa vie.

Deux années aujourd'hui qu'il a rejoint le cimetière d'Antraigues, le village qu'il avait choisi, et il nous manque. Des milliers de personnes viennent depuis lui rendre hommage, le village étant tout petit, des navettes  de mini-bus, depuis les villes environnantes sont mises en service l'été pour que ces visiteurs puissent y accéder.

 

ferrat.jpg

 (photo prise sur internet)

La montagne est une chanson culte pour les Ardèchois.

Beaucoup d'autres sont magnifiques,  je les porte dans le coeur : ma môme, ma fille, deux enfants au soleil, le chataignier, nuit et brouillard, c'est beau la vie, que serais-je sans toi, on ne voit pas le temps passer, ma France, sacré félicien,, les touristes partis, oural ouralou écrite pour son chien qui venait de mourir, et tellement d'autres....

 je vous  donne les paroles de notre hymne Ardèchois :

 

Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné
Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu'au sommet de la colline
Qu'importent les jours les années
Ils avaient tous l'âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C'était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S'il ne vous tournait pas la tête

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l'autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n'y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s'en faire
Que l'heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l'on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?   

 

Bonne soirée à tous et gros bisous

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chevalierdelagardere 19/03/2012 13:05

j'avais manqué ce bel article...j'aime d'autant plus jeai ferrat que j'ai eu le plaisir de le rencontrer et parler avec lui lors d'une visite dans son village..;et l'échange avait était
formidable...bravissimo pour cet hommage et ce bel hymne ardéchois...bisessssssssssssssssssssssss
claude

jacquie 19/03/2012 21:35



C'est un homme qu'on ne peut pas oublier, c'était un grand du spectacle, mais aussi  pour sa simplicité, et sa gentillesse. Il savait être à l'écoute, et durant les dernières années de
vie  avec beaucoup  d'hospitalisations chacun savait lui accorder la tranquilité dont il avait besoin.


Je me demande toujours ce qu'il doit penser du fait qu'une maison Jean Ferrat va voir le jour  à Antraigues, lui qui avait choisi l'éloignement et qui n'aimait pas les honneurs !


Je pensais que seule sa tombe allait accueillir ceux qui voulaient lui rendre une petite visite, tout simplement,  comme celle de Georrges Brassens à Sète.... mais contrairement à ce que
l'on peut entendre il s'agit bien encore un  peu de profit, malheureusement à mon avis.


Je te remercie mon cher ami pour ce commentaire, je sais à quel point tu dois te protéger et faire attention de ne pas trop te disperser sur les blogs, aussi doublement merci et gros bisous à toi
et une douce pensée à ta chère maman.



Cartophe 14/03/2012 23:35

Bel hommage que tu rends à cet grand homme.

jacquie 15/03/2012 20:57



tout simplement car il reste dans nos coeur, et si on n'en parle pas beaucoup, les ardèchois y pensent !


gros bisous



Tine 14/03/2012 21:15

Bel hommage pour ce grand homme, Tine

jacquie 14/03/2012 22:36



il va demeurer dans nos mémoires, surtout ici chez nous !


gros bisous



lamanuelle 14/03/2012 14:18

Bel hommage à un grand poète! Cette chanson je la connais par coeur! Il est au paradis des poètes c'est sûr! Bises. Nadine

jacquie 14/03/2012 22:35



bonsoir nadine, oui j'ai voulu donner un petit coup de chapeau aà une personne toujours bien présente chez nous !


gros bisous



janine 14/03/2012 11:30

bel hommage à un grand monsieur bizzzz janine

jacquie 14/03/2012 13:41



oui, et c'est tellement mérité, qu'onne peut l'oublier.


gros bisous



Présentation

  • : jacquie-du-lac
  • jacquie-du-lac
  • : scrapbooking, scrap digital, carterie, Home déco, photographie
  • Contact

Un blog sans prétention

Ce blog est destiné aux personnes aimant la carterie, le scrap en général, ainsi que toutes les activités manuelles.

magazines préférés

Image1

Image2

Archives

ESPOIR

g7m82ei7-1-